Rechercher dans ce blog

Chargement...

dimanche 25 mai 2008

Etude de Andromaque de Jean Racine

Introduction

Encore une fois dans la tragédie grecque, dont s’est inspirée Racine, la passion fatale revient, et elle empêche la raison de prendre le dessus. Après la chute de Troie, Ménélas offre sa fille Hermione à Pyrrhus, fils d’Achille, pour le récompenser de la part active qu’il avait prise à la défaire de la ville. Pyrrhus, tombé entre temps amoureux d’Andromaque, sa captive, repousse le mariage et décide de braver les grecs en épousant la veuve d’Hector (héros troyen que son père avait tué lors d’un duel). Ces situations amoureuses sont presque inextricables, et en plus la question politique est au centre du problème. L’étude de cette pièce permet alors de comprendre une partie de la mythologie grecque, et surtout après la célèbre guerre de Troie. Les personnages, le résumé, les thèmes sont autant de parties importantes qu’on peut exposer pour expliquer l’importance de cette troisième pièce tragique Andromaque publiée en 1667.

I. Histoire de la mythologie

Andromaque était la fille d'Eétion, roi de Thèbes de Troade, elle devint la femme d'Hector. Achille tua son père et ses sept frères lors du siège de Thèbes et rançonna lourdement sa mère.
Durant le siège de Troie, elle pressentit la mort prochaine de son époux qui fut effectivement tué par Achille. Après la chute de Troie, malgré sa protection, son fils unique, Astyanax, fut tué par les Grecs qui craignaient qu'une fois adulte, il cherchât à venger sa famille comme le prédisait Calchas.
Elle fut amenée comme captive par Pyrrhus qui était le fils d'Achille. Elle devint sa concubine et lui donna trois fils. Puis Pyrrhus épousa Hermione, fille d'Hélène et de Ménélas, mais ils n'eurent pas d'enfants. Alors, selon le poète Euripide, Hermione devint jalouse d'Andromaque et l'accusa de sortilèges visant à la rendre stérile.
Elle profita même de l'absence de son mari pour essayer de la tuer avec la complicité de son père. Mais grâce à l'intervention Pélée, grand-père de Pyrrhus et père du meurtrier de sa famille, elle eut la vie sauve.
Andromaque épousa ensuite Hélénos, devin troyen et fils de Priam; mais selon le récit l’Enéide de Virgile, ils étaient déjà mariés quand Pyrrhus épousa Hermione. Andromaque et Hélénos fondèrent la ville du nom de Pergame en souvenir de la citadelle de Troie. C'est là qu'ils accueillirent Enée lorsqu'il fit escale en Epire. Quand Hélénos mourut, Andromaque et son fils Bergamos fondèrent une nouvelle Pergame en Mysie.

II Présentation des personnages

Andromaque est une princesse troyenne, veuve d’Hector et mère d’Astyanax. Pour sauver son fils de la mort, elle lui substitue un autre enfant qui est tué à sa place, lors de la prise de Troie. Elle est ensuite donnée comme part du butin à Pyrrhus. Il tombe amoureux d’elle mais elle refuse toujours ses avances jusqu’à ce qu’il la menace de livrer son fils aux Grecs si elle ne l’épouse pas. Elle l’épouse finalement. Elle est tout de même fidèle à Hector et digne.
Céphise est la confidente d’Andromaque.
Astyanax est le fils d’Hector et d’Andromaque, prisonnier de Pyrrhus et héritier de l’empire de Troie.
Oreste est le fils d’Agamemnon et de Clytemnestre. Il est maudit par la famille des Atrides. Il est amoureux d’Hermione et vient à la fois pour la convaincre de le suivre et pour demander Andromaque et son fils pour les livrer aux grecs. Il est prêt à tout pour récupérer l’amour d’Hermione et il a un côté manipulateur.
Pylade est le confident d’Oreste, il l’aide à surmonter les obstacles et le raisonne. C’est un pilier de sa vie.
Pyrrhus est le fils d’Achille qui assassina la famille d’Andromaque. Il est roi d’Epire. Il doit épouser Hermione mais il est amoureux d’Andromaque et l’épouse par la suite. Il n’est ni bon ni méchant, il ne sait pas ce qu’il veut et il est un peu violent. Il est assassiné par Oreste qui exécute la volonté d’Hermione.
Phœnix est le gouverneur de Pyrrhus.
Hermione est la fille unique de Ménélas et d’Hélène. Elle est d’abord fiancée à Oreste mais promise par son père à Pyrrhus dont elle est éprise. Fière jusqu’à l’orgueil, jalouse de la gloire d’Andromaque, elle est humiliée par le dédain et la félonie de Pyrrhus qu’elle aime naïvement. La violence de sa colère, à la mesure de son dépit, l’amène à manipuler Oreste pour arriver à ses fins.
Cléone est la confidente d’Hermione.
Ménélas : père d’Hermione et mari d’Hélène
Phoenix : gouverneur d'Achille, puis de Pyrrhus

III. Résumé général de l’intrigue

Au lendemain de la guerre de Troie, Oreste, fils d’Agamemnon, est envoyé par les Grecs à la cour du Roi d’Epire, Pyrrhus. Il est chargé de réclamer deux prisonniers : Andromaque et son fils Astyanax, le seul descendant d’Hector qui puisse un jour venger son père et la destruction de Troie.
Tombé amoureux de sa captive, Pyrrhus refuse d’accéder à la demande d’Oreste. Comme celle-ci refuse ses avances, il la menace de livrer Astyanax si elle persiste à ne pas l’épouser. Or Oreste joue double jeu : il est venu avant tout pour ramener avec lui celle qu’il aime, Hermione, fille d’Hélène, qui elle, n’a d’yeux que pour Pyrrhus.
Lorsque Andromaque, cédant au chantage, accepte le mariage, Hermione, folle de jalousie, prévient Oreste qu’elle le suivra s’il tue Pyrrhus. Le Roi d’Argos s’exécute. Mais, lorsqu’il rapporte son acte à Hermione, celle-ci réagit violemment et le bannit de sa présence. La raison d’Oreste enfin, ne résiste pas au récit du suicide d’Hermione sur le cadavre de Pyrrhus.

IV. Résumé par acte

L’intrigue est simple : Oreste aime Hermione, qui aime Pyrrhus, qui aime Andromaque, qui aime Hector, qui est mort.
La scène est à Buthrote, ville d’Épire, en Grèce.

Acte 1 - Oreste, ambassadeur des Grecs, parvenu chez Pyrrhus, y retrouve un ami fidèle, Pylade. Il vient au nom de la Grèce pour venir exiger de Pyrrhus qu’il mette à mort Astyanax, le fils d’Hector, de crainte qu’il ne veuille un jour se venger de la défaite de Troie et de la mort de son père Hector, prince de Troie. Pyrrhus s’y refuse pour l’instant. Mais Oreste est aussi à la cour de Pyrrhus parce que l’amour de sa vie, Hermione, s’y trouve. Puis Pyrrhus parle à Andromaque ; comme elle se refuse à lui une fois de plus, il menace de livrer Astyanax aux Grecs.
Acte 2 - Oreste parle à Hermione. Elle se montre prête à partir avec lui si Pyrrhus refuse de mettre à mort l’enfant. Or Pyrrhus, qui jusque-là n’aimait pas Hermione, annonce à Oreste qu’il a décidé de lui livrer Astyanax aux Grecs et qu’il va probablement épouser Hermione.
Acte 3 - Oreste est furieux de perdre définitivement Hermione. Andromaque implore successivement Hermione et Pyrrhus de sauver la vie de son fils. Pyrrhus est prêt à changer d’avis si elle accepte de l’épouser ; Andromaque hésite.
Acte 4 - Andromaque est résolue à épouser Pyrrhus pour sauver son fils et à se donner la mort sitôt après par fidélité envers Hector. Hermione est furieuse et demande à Oreste de la venger des revirements de Pyrrhus en l'assassinant.
Acte 5 - Hermione regrette d’avoir exigé la mort de Pyrrhus, qu’elle aime. Survient Oreste : il vient d’accomplir la mission dont elle l’a chargé. Hermione le récompense par des injures. Oreste est pris de folie, frappé par la malédiction des horribles Erinyes. Après avoir repoussé Oreste, Hermione se donne la mort sur le cadavre de Pyrrhus.

V. Les thèmes

L’amour et la haine sont deux thèmes profondément liés. Chez Racine, l’amour est passion, souffrance, autant pour celui qui aime que pour celui qui est aimé. Chacun aime qui ne l’aime pas : Oreste aime Hermione ; celle-ci aime Pyrrhus et ce dernier aime Andromaque. Mais celle-ci ne peut pas répondre à son amour, parce que son mari a été tué par le père de Pyrrhus, Achille.
L’amour des héros est aussi fort que leur frustration, car ils ne peuvent pas être aimés en retour. Chez Hermione, l’amour est intimement lié à l’amour propre. Cela entraîne du dépit, de la jalousie et de la haine qui la détruit ainsi que son entourage : Oreste tue Pyrrhus. Le seul amour « pur » est l’amour maternel que porte Andromaque à Astyanax.
La Fatalité. Les personnages de Racine ne sont pas maîtres de leur destin, ils le portent en eux. Ils rejettent parfois comme Oreste toute responsabilité sur les Dieux.
La fidélité est représentée par Andromaque qui reste fidèle à son défunt mari. Cette fidélité entre en conflit avec le désir de sauver son fils. Elle est en effet déchirée entre son amour pour Hector et la menace de Pyrrhus qui veut tuer son fils si elle ne l’épouse pas.
La folie. Dans Andromaque, tous les personnages souffrent et ont des comportements pathologiques : Hermione a des accès de fureur sanguinaire ; Oreste va jusqu’à tuer Pyrrhus et sombre dans la folie totale en apprenant le suicide d’Hermione : (Lire Acte V, scène 1, Hermione, seule.)
La mort est présente tout au long de la tragédie. Elle sert de décor : mort d’Hector et massacre des Troyens. Elle constitue aussi l’action : Oreste vient demander la mort d’Astyanax et Andromaque souhaite se suicider pour sauver son fils. Enfin, le dénouement est marqué par le meurtre de Pyrrhus et le suicide d’Hermione.

Conclusion


Lexique difficile

Pathologiques
: comportements de malades
Frustration : de la colère, le fait de ne pas être content.

1 commentaire:

Emilr a dit…

merci beaucoup, très utile pour les cours