Rechercher dans ce blog

Chargement...

lundi 28 avril 2008

L’aventure ambiguë (1961) de Cheikh Hamidou Kane

Voici le plan indicatif de l’étude du livre

Introduction
I. Vie et œuvre de l’auteur
II. Résumé du roman
III. Structure de l’œuvre
IV. Les personnages
V. Les thèmes dominants
VI. Style et technique
Conclusion

Etude de la composition par les étapes

III. Structure de l’œuvre

Pour mieux saisir le déroulement de l’action du roman, on peut considérer, au-delà des épisodes ou les étapes dans la narration, on est en face du drame d’un personnage, Samba Diallo, drame qui symbolise celui de toute une race.

1. La situation initiale

Le récit commence par un manque, et un manque qui est en train d’être comblé. En effet Samba doit acquérir des connaissances coraniques pour un jour succéder au maître et assurer la pérennité de la religion et de son enseignement. Cette quête c’est le maître lui-même qui le veut d’abord, comme il le dit à la page 22 « Encore un an et il devra, selon la Loi, se mettre en quête de son Seigneur ».
Dans cette situation initiale, le narrateur présente les personnages, le maître, Samba Diallo, le Chevalier, la Grande Royale, le Chef des Diallobé, le directeur de l’école étrangère…

2. Les étapes

a. Le manque
Le pays des Diallobé est en train d’être rongé par le mal de la colonisation, et la Grande Royale de dire « La tornade qui annonce le grand hivernage de notre peuple est arrivée avec les étrangers » p. 57. Et la quête va commencer, car il fallait apprendre chez eux pour apprendre « à lier le bois au bois... pour faire des édifices de bois... » et « l'art de vaincre sans avoir raison ». C’est au fond cet art là qui manquait aux Diallobé. Cette décision va être prise par la Grande Royale dans une société très phallocratique (dominée par la toute puissance de l’homme).

b. Le choix du héros pour la quête
Les qualités que le maître avait vues chez Samba Diallo pour en faire son successeur vont déterminer le choix des Diallobé sur lui. Cela se confirme d’autant plus que les petits blancs de la classe de M. Ndiaye le voient « comme une révélation » et attirait tous les regards. (p. 64) Et le Chevalier, son père, est conscient de l’importance de la mission dont on charge son fils, « La Cité future, grâce à mon fils, ouvrira ses baies sur l’abîme, d’où viendront de grandes bouffées d’ombre sur nos corps desséchés, sur nos fronts altérés » (p. 92).

c. La mission de Samba Diallo
Elle pourrait se résumer en une quête d’une autre civilisation, celle de l’Occident. De son village natal de L., Samba Diallo ira en France pour poursuivre ses études. Son aventure celle du peuple africain et même de tous les peuples colonisés acculturés, hybrides.

d. La rencontre avec les bienfaiteurs
En Occident, il rencontre différents personnages, avec qui il va se lier d’amitié, et qui lui permettront surtout de mesurer les différences entre la civilisation des Diallobé et celle des occidentaux. Parmi ces personnages, on peut citer le Pasteur, l’avocat antillais Pierre-Louis, Lucienne et Adèle. Mais surtout c’est Lucienne qui lui avouera l’importance de sa culture en ces termes : « Samba Diallo (…), le lait que tu as sucé aux mamelles du pays des Diallobé est bien doux et bien noble. Fâche-toi chaque fois qu’on te contestera et corrige le crétin qui doutera de toi parce que tu es noir. Mais, sache-le aussi, plus la mère est tendre et plutôt vient le moment de la repousser… » (p. 156)

e. Le retour de Samba Diallo
Le retour de Samba Diallo au pays de ses aïeux se fera d’abord spirituellement, ce qui lui fait dire, « Je ne sais pas si on retrouve jamais son chemin, quand on l’a perdu » (p. 174) C’est son père, le Chevalier qui lui demandera de venir par le biais d’une lettre. (p. 174)

3. La situation finale

La mission de Samba Diallo était de retrouver l’identité culturelle du nouveau Diallobé. Mais à un moment donné, il en aura marre et s’interrogera ainsi : « Que me font leur problème ? » Voilà pourquoi il n’est pas aller jusqu’au de sa quête, car il avait peur de perdre son identité. A la fin il sera tué par le fou qui lui intime l’ordre de prier. Cette mort sera ainsi une sorte de retour sur soi, de retour à l’état originel, car avant de mourir il dira « Mer, la limpidité de ton flot est attente de mon regard. Je te regarde, et tu reluis, sans limites. Je te veux, pour l’éternité » (p. 191).

3 commentaires:

Elodie a dit…

bonjour. je suis à l'université en France et j'ai un commentaire à faire sur l'avanture ambigue. il s'agit de la rencontre entre pierre louis et samba diallo. (de "soudain, il eut conscience d'un obstacle" à "ah, excellent, mon fils.c'est ttrès bien")je sait qu'il s'agit ici d'une critique contre les colons mais je n'arrive pas à trouver de problématique pertinente. pourriez-vous m'aider.
Merci

fashionista a dit…

pouvez vous m'aider sur l'étude des personnages et le choc entre les deux cultures
merci

mbarou a dit…

j'aimerai savoir ou se trouve l'étude intégrale de l'aventure ambigue